Lorem Ipsn gravida nibh vel velit auctor aliquet.Aenean sollicitudin, lorem quis bibendum auci elit consequat ipsutis sem nibh id elit

FOLLOW ME

TWITTER GPLUS FACEBOOK BEHANCE PINTEREST
  • No products in the cart.
63
61
62

AMÉLIE ROBERGE

Étant passionnée par la nature et l’histoire, je m’inspire de celles-ci pour créer. Tout ce que je fais s’inscrit dans une relecture des traditions, d’influences autochtones, ayant moi-même des racines algonquines. Mon travail est également inspiré du grand savoir-faire manuel de mes grands-parents; tout faire à partir de rien. J’ai la chance d’habiter en campagne à Tingwick et j’y fait constamment des découvertes. Je marche en forêt et je m’inspire de ce qui m’entoure. Hurlements de coyotes, cerfs, dindons sauvages, ail des bois, champs et forêts font partie de mon environnement. Je suis connectée à la nature. Je vis à son rythme.

D’une part, mes créations se veulent être un hommage à la nature. Elles font ressortir toute sa beauté et sa complexité en évoquant le paradoxe de la vie… car la mort en fait aussi partie. C’est un procédé qui me permet d’aborder la réalité parfois difficile qu’est la mort, et de la faire basculer dans le monde artistique, d’en faire quelque chose de beau. En récupérant des crânes d’animaux trouvés en forêt ou abandonnés par des chasseurs, j’immortalise la vie à travers l’art. Peindre sur des crânes rappelle notre lien avec la nature et le fait qu’elle fasse partie de nous. Trop souvent, l’homme tente de s’affranchir de la nature en se croyant supérieur, en l’ignorant. Pourtant, nous appartenons tous à un même ensemble.

D’autre part, je trouve que notre histoire est empreinte d’une grande richesse et que nous la connaissons trop peu. Par les thèmes abordés, j’aime qu’une histoire, voire une époque émerge de mes créations. Les crânes peints sont un procédé lourd de sens pour faire revivre le passé, pour faire parler l’histoire.

À cela j’ajoute que j’ai une grande admiration pour les pratiques autochtones desquelles se dégage une créativité surprenante afin que rien ne soit gaspillé lorsqu’un animal est tué. Les crânes que j’utilise comme support pour peindre ont été trouvés en forêt ou m’ont été donnés par des chasseurs qui ont l’éthique de la chasse à cœur et qui, par leur désir de ne rien gaspiller, contribuent à mon art. Je ne parle pas seulement ici d’une récupération mais plutôt d’une valorisation de ces crânes. Lorsque je les peins, les thèmes que j’aborde sont un amalgame de sensations et d’images récoltées lors de mes « promenades de prospection en forêt » métissées à des tranches de notre histoire.

Pour exprimer mon art, l’acrylique me permet de peindre avec spontanéité et de mettre à profit l’expression d’émotions que je vis au quotidien. Je préconise les couleurs vivifiantes et dynamiques et j’adore travailler avec des palettes de couleurs monochromes. Ma peinture est souvent composée de graphiques délicats répétés ou en alternance, symétriques et rappelle parfois le mandala.

En un mot, mon art transcende mon respect, ma sensibilité et ma grande passion pour la nature.
Je fais corps avec mes créations dans un univers imagé, coloré et original.

Exposition:

X