6
1
5
7
8

Un éveil soudain à la beauté, mène Annie Rousseau à s’armer d’une caméra pour
immortaliser les splendeurs naturelles.
Mais pour y arriver, elle a dû se détacher du rythme effréné qui prédomine dans nos vies et
se tourner vers la contemplation.
La démarche qu’elle emprunte ici s’avère un amalgame entre l’instinct et la méditation.
Ancrées dans le moment présent, ses sorties quotidiennes deviennent des rituels dont elle
recueille l’essence. Il ne sert plus à rien de courir pour simplement arriver à rester sur place.
Annie se positionne à l’extérieur des idées établies pour décomplexifier les phénomènes
éphémères qui servent de trame visuelle au vivant. Ainsi, cette liaison à l’appareil
photographique coïncide chez elle à un processus de décélération nécessaire à
l’appréhension du réel et à la mise en lumière de la douceur de l’ombre.

Tags: